Histoire d’une radio très locale
Histoire d’une radio très locale

Histoire d’une radio très locale

RADIO AMICALE SOUILLY: Quelle belle aventure !

Radio Amicale Souilly (RAS) fut une radio locale associative, dite radio libre.
Démarrée au début des années 80 dans le salon des parents, le jeune Totoche expérimente les montages électroniques, liés aux lecteurs cassettes et vinyles.
Rapidement la gêne occasionnée à la famille, notamment en se branchant sur l’antenne de télévision familiale, et la maitrise en cours d’acquisition des différentes techniques, ont mené Totoche à l’exil,… dans la maison d’en face… Cette maison, rustique par nature, est devenue LE STUDIO, et depuis lors les événements s’enchaînent: Totoche travaille les étés à « La Moderne », et avec son salaire s’achète les premiers vrais équipements de la radio, qui furent conservés et utilisés tout au long des années à venir.

L’émetteur, toujours expérimental, est alimenté par une batterie de voiture, car les transformateurs laissent passer une porteuse très désagréable. Il faut recharger cette batterie tous les jours.
Une première antenne est disposée sur le toit, accrochée à la cheminée, et haubanée sur le toit, ainsi que sur celui des voisins, qui laissent faire en confiance… (ou mis sur le fait accompli ??).
Les résultats sont là: l’antenne « fouet » type Cibee fonctionne et permet « d’arroser » le village. Dès lors, les émissions deviennent hebdomadaires, du vendredi soir au dimanche soir. Elles se structurent, et apparaissent les dédic’RAS, les Infos sur un Plateau, Musiques pour tous, et autre Radio Jouvence…
Des affiches sont placardées sur les affichages publics, dans les commerces. Fréquence 102.5, libre de toute émission.
Les habitants sont ravis et s’approprient la station, qui est diffusée chez la coiffeuse, à la Presse, au bistrot.
Des talents s’intègrent à la petite équipe, et le nombre d’émissions augmente, et remplissent le week-end.

L’antenne « fouet » est rapidement changée au profit d’un dipôle, et l’antenne est propulsée à 8 mètres au dessus du toit.
Les villages alentours commencent à profiter de la station, qui se veut désormais le moyen d’information et de divertissement privilégié des habitants du Plateau de Souilly.

Vient ensuite le Graal: l’autorisation officielle de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle d’émettre, avec une Puissance Apparente Rayonnée (PAR) de 100W. Le soutien de l’Association Familiale du Plateau de Souilly (alors présidée par Marie-Thérèse), permet de sortir de l’anonymat et de l’illégalité. Pour obtenir le sésame, Totoche a subit des interrogatoires de la part des hautes autorités gouvernementales, pour déterminer les ambitions politiques de la station… Apolitique qu’il a dit le Totoche !
L’association Familiale a même débloqué un budget pour acheter un vrai émetteur, avec un dipôle supplémentaire.
100W de puissance, en stéréo s’il vous plait ! Passage de la fréquence à 90.5 Mhz
Le matériel installé, il a fallu négocier avec le voisin le plus proche, qui avait son antenne à moins de 10 mètres de la nôtre et avait RAS sur presque toutes les chaines…
Un canon et un filtre plus tard, l’affaire était dans le sac !

Une association fut créée, afin de subvenir aux besoins de la radio: Radio Amicale Souilly, renommée quelques semaines plus tard en Radio Animations Souilly.
La plupart des animateurs en furent membres, et cette association avait pour principale activité les animations de soirées. Mariages, bals, fêtes, réveillons, méchouis, … Autant de soirées d’une ambiance chaleureuse et festive, qui ont permis de faire l’acquisition de matériels et de disques pour la radio. Une ligne téléphonique a même été installée pour le contact avec les auditeurs.
Un site minitel a été créé, 3614 Chez*RAS.
Tout était au beau fixe. Une émission en liaison directe avec l’école était programmée.
Un projet de déport d’antenne à quelques kilomètres en amont était programmé, nous garantissant d’atteindre Verdun et une bonne quarantaine de Km alentours, avec une réception optimum.
Un travail colossal de toute l’équipe, fièrement soudée, week-end après week-end, année après année ont permis ce projet fou et insensé de prendre vie et une place de choix dans le cœur de tous. RAS était connue de partout, écoutée par tous.

Mais Patatras, l’émetteur (l’amplificateur HF) nous lâche. On l’envoie en réparation, il nous revient deux mois plus tard.
Il relâche trois semaines plus tard, même délai pour revenir.
Puis une troisième panne.
A ce stade, il nous paraît évident que le matériel n’était pas d’aussi bonne qualité que prévue…
L’association Familiale refuse de financer un nouveau matériel, alors que l’on tourne sur le seul pilote (émetteur primaire de 20w).
L’association des animateurs ne permettait pas un tel effort financier.
Radio Amicale Souilly était donc déclarée décédée en janvier 1992.
L’association Familiale, détentrice de la fréquence, ne demandera pas le renouvellement de l’autorisation au tout nouveau CSA.

Radio Animations Souilly, Totoche en tête, ne s’avoue pas vaincue, et met sur table un nouveau projet de radio: Oxygène FM. Des demandes de subventions sont envoyées partout, sans succès.
Peu à peu, le projet perd de son essence, et meurt dans l’œuf… Les animateurs partent vers de nouveaux horizons, et le Totoche, dépité, mais fier du travail réalisé, vaque à de nouvelles occupations.

Ce site a pour vocation de vous refaire vivre les vibrations, les joies et l’inventivité sans limite d’une équipe dynamique et un brin timbrée…

Bonne visite !






©RAS-FM.net – Posté par Totoche (Yves)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *